Erratum : Pour aller sur la rubrique du Château cliquez sur ce lien

Le Pioch

Le mot Pioch, au sens de « hauteur, colline, sommet » est le nom donné au plus ancien quartier de la ville protégé par une enceinte (rempart) percée de quatre portes (dont trois sont encore visibles).

Les rues étroites et sinueuses, les maisons hautes, les façades en pierre de taille ainsi que la structure du quartier témoignent de son origine médiévale. La vie se développa autour des places sur lesquelles se tenait une partie du marché hebdomadaire, telle la place du Radical ancienne place au blé.

Au XVIème siècle, l’installation du monastère des Bénédictines donna une touche religieuse au quartier. Le plus ancien point d’eau dénommé « fontaine de la ville » alimentait le quartier en eau potable et sans doute en potins de toute nature.

La rue Filandière, longue artère longeant une partie du rempart de la ville, doit son nom à la présence ici de fileurs et autres ouvriers travaillant à la fabrication de drap (tissu).

Conseils : suivez les rues au gré de vos envies et de votre intuition. Pour le curieux et l’amoureux des vieilles pierres il y a beaucoup à voir malgré le mauvais état du patrimoine.
Vous accéderez aux vestiges du château féodal et pourrez apprécier un panorama s’ouvrant largement vers la vallée de l’Hérault, comprenant ainsi les raisons pour lesquelles le château fut édifié à cet endroit.