Le château et ses seigneurs

Situés sur une des collines dominant la ville, les vestiges du château féodal (rempart et donjon), représentent la plus ancienne construction de la ville. Le château édifié au XIème-XIIème siècle par les Guilhem, famille issue de l’aristocratie militaire, marque la naissance de la ville de Clermont l’Hérault. Un rempart reliant la tour Ouest à la tour Est permit le regroupement de la population installée dans les environs.

En savoir plus…
La lignée directe des Guilhem s’est éteinte au début du XVème siècle suite au décès de Raymond, dernier descendant mâle. L’héritage passa exceptionnellement à une femme, Antoinette sœur de Raymond, qui dut épouser un cousin germain (fils de Bourguine de Guilhem) Pons de Caylus. Ensuite les Guilhem-Caylus recueillirent l’héritage des seigneurs de Castelnau donnant ainsi naissance à l’influente famille des Guilhem-Caylus-Castelnau dont le dernier représentant s’éteignit en 1715. L’héritière vendit ses biens à Guillaume Castagnié d’Auriac.
En 1789 les vestiges et les terres du château, propriété de la marquise de Poulpry (descendante des Castagnié d’Auriac) furent vendus à plusieurs propriétaires. L’ensemble fut racheté à la fin du XIXème siècle par un prêtre clermontais.